L'histoire et la Bible

La Bible à travers l'histoire

Contrairement à ce que l'on pense la Bible n'est pas un seul livre, mais une véritable bibliothèque de 66 livres dont l'origine remonte à la plus haute antiquité (livre de JOB) et s'étend jusqu’à la fin de la période apostolique en l'an 100.

Les plus grands musées du monde : le Louvre, le British Museum, les grands musées de Berlin et de New-York ; regorgent d'artefacts bibliques qui confirment de façon éclatante l’authenticité des livres Sacrés !

Jésus de Nazareth 0-33

Il suscite engouement et ferveur, s'attirant la méfiance des autorités politiques et religieuses, avant d'être arrêté, condamné et crucifié.

Jésus apparaît dans le cercle de Jean le Baptiste avant de s'engager, entouré de quelques disciples, dans une courte carrière de prédication itinérante d'un à deux ans et demi2, essentiellement en Galilée, en pratiquant guérisons et exorcismes.

L'annonce de sa résurrection par ses disciples, qui le reconnaissent comme le messie ou Christ et transmettent son histoire et ses enseignements, donne naissance au christianisme. Pour les chrétiens, Jésus-Christ est le fils de Dieu, le Messie annoncé dans l'Ancien Testament et envoyé aux hommes pour les sauver. 


Voir l'article

Les apôtres et les disciples 30

Les disciples prêchaient la « Bonne nouvelle », expression qui donnera naissance à la désignation « évangile »

Le nombre douze évoque les douze tribus d'Israël, c'est à dire les élus, le peuple élu de Dieu, et ainsi donc les futurs Chrétiens, peuple de la nouvelle loi.

Les douze apôtres sont : Simon-Pierre, son frère André, Jacques le Majeur et son frère Jean, tous deux fils de Zébédée, Philippe, Bartholomé, Thomas, Matthieu, Jacques d'Alphée, Jude appelé aussi Thaddée, Simon le Zélote, Judas Iscariote qui a été remplacé par Matthias après sa mort.


Voir l'article

Néron 37-68

on se souvient de lui comme un despote cruel, notamment pour avoir assassiné sa mère Agrippine en 59, et pour ses persécutions arbitraires des chrétiens

La population désorientée cherchait des boucs émissaires, et bientôt des rumeurs tinrent Néron pour responsable. Selon Suétone, on lui prêtait l'intention d'immortaliser son nom en renommant Rome Neropolis11. Il était important pour Néron d'offrir un autre objet à cette suspicion. Il choisit pour cible une secte juive, celle des chrétiens12. Il ordonna que les chrétiens soient jetés aux lions dans les arènes alors que d'autres étaient crucifiés en grand nombre et brûlés vifs comme des torches.

La persécution des chrétiens a peut-être été par la suite un choix politique pour calmer la plèbe romaine qui avait besoin de coupables.


Voir l'article

Constantin Ier 272-337

Fin de la persécutions des chrétiens Liberté de culte - édit de Milan (313)

Flavius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus en Mésie (aujourd'hui Niš en Serbie) le 27 février 272, est proclamé 34e empereur romain sous le nom Constantin Ier en 306 par les légions de Bretagne et mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne, est une figure prépondérante du ive siècle.

Non seulement il marque la fin d'une ère de persécutions des chrétiens, mais il aide l'Église chrétienne à prendre son essor, en établissant la liberté de culte par le biais de l'édit de Milan (313), et en plaçant le Dieu chrétien au-dessus de son rôle d'empereur à l'instar du Sol Invictus. Il est considéré comme saint par l'Église orthodoxe, de même que sa mère Hélène. Par la promotion du christianisme, il favorise l'extinction du culte de Mithra.

Lire l'article


Voir l'article

Johannes Gutenberg 1400-1468

Inventeur de l'imprimerie. La Bible est le premier livre imprimé

Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg, dit Gutenberg, était un imprimeur allemand dont l'invention des caractères métalliques mobiles a été déterminante dans la diffusion des textes et du savoir.

Alors que son invention est considérée comme un événement majeur de la Renaissance, Gutenberg connut une existence difficile. Il sera spolié de son matériel par l'un de ses associés, Johann Fust, et ne sera sauvé de la misère que grâce à Adolphe II de Nassau qui lui accorda une pension à vie et le titre de gentilhomme de sa cour.


Voir l'article

Martin Luther 1483-1546

Père du protestantisme et réformateur de l'Église La réforme protestante changea le cours de la civilisation occidentale

Martin Luther, né le 10 novembre 1483 à Eisleben, dans l'électorat de Saxe et mort le 18 février 1546 dans la même ville, est un frère augustin théologien, professeur d'université, père du protestantisme et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale.

Il défie l'autorité papale en tenant la Bible pour seule source légitime d'autorité chrétienne. Selon Luther, le salut de l'âme est un libre don de Dieu, reçu par la repentance sincère et la foi authentique en Jésus-Christ comme le Messie, sans intercession possible de l'Église.


Voir l'article

Jean Calvin 1509-1564

Pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle

Jean Calvin (forme re-francisée de la forme latinisée, Calvinus, du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme.

Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève. Le conseil municipal résista à l'application des idées de Calvin et de Farel et les deux hommes furent expulsés. À l'invitation de Martin Bucer, Calvin se rendit à Strasbourg où il séjourna entre 1538 et 1541, devenant pasteur d'une église de réfugiés français et wallons. Il continua de soutenir le mouvement réformateur à Genève et fut finalement invité à revenir dans la cité genevoise en 1541.


Voir l'article

Les guerres de religions 1562-1598

Opposition entre catholiques et protestants (France)

En France, on appelle guerres de religion une série de huit conflits, qui ont ravagé le royaume de France dans la seconde moitié du xvie siècle et où se sont opposés catholiques et protestants, appelés aussi huguenots.

  • Première guerre de religion (1562-1563)
  • Deuxième guerre de religion (1567-1568)
  • Troisième guerre de religion (1568-1570)
  • Quatrième guerre de religion (1572-1573)
  • Cinquième guerre de religion (1574-1576)
  • Sixième guerre de religion (mai 1577– septembre 1577)
  • Septième guerre de religion (1579-1580)
  • Huitième guerre de religion (1585-1598)

Voir l'article

Séparation de l'Église et de l'État 1905

Loi de séparation des Églises et de l'État La loi concernant la séparation des Églises et de l'État prend parti en faveur d’une laïcité sans excès

La loi concernant la séparation des Églises et de l'État1 est une loi adoptée le 9 décembre 1905 à l'initiative du député républicain-socialiste Aristide Briand, qui prend parti en faveur d’une laïcité sans excès. Elle est avant tout un acte fondateur dans l'affrontement violent qui a opposé deux conceptions sur la place des Églises dans la société française pendant presque vingt-cinq ans.


Voir l'article

La Bible sur la lune 1971

Une version microfilm de la Bible à été déposé sur la lune lors de la mission Apollo 14

La Bible est sans doute le livre qui est allé le plus loin de la Terre même, puisqu'une version microfilm à été déposé sur la lune lors de la mission Apollo 14. Ce document, de la taille d'un timbre poste, comprend pourtant 1245 pages de la Bible.

En raison de restrictions de poids sur les objets personnels des astronautes d'Apollo, et devant également se conformer aux exigences de la NASA, il était nécessaire de trouver une Bible assez petit et assez légère pour être prise. Heureusement, une nouvelle technologie de microfilms avait récemment été mis au point selon laquel tous les 1245 pages et 773,746 mots de la Bible pourraient être réduits à un petit morceau de film de la taille d'une diapositive couleur.

Lire l'article


Voir l'article